CRISE MONDAILE : la prophétie de Thomas Jefferson

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

En 1802, Thomas Jefferson, troisième président des USA écrivait les lignes suivantes au secrétaire au trésor de l’époque Albert Gallatin :

“Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat.
Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les instituions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis.”

Prémonition ou simple bon sens de la part de ce président américain, le texte garde toute sa valeur deux siècles plus tard.
Le secrétaire au trésor actuel M. Timothy Geithner aurait bien toutes les raisons de méditer le sage conseil de l’un des pères fondateurs des États-Unis.

B Brisson Actufinances FR

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »