DAVOS, les chef d’entreprises inquiets.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Davos, l’inquiétude plane au Forum Économique Mondial 2009.

Le Forum Économique Mondial de Davos bat un record. 1400 responsables d’entreprises se retrouvent en Suisse sur fond de récession. Malgré les sourires de mise et la bonne humeur affichée Davos réunit cette année 1400 patrons inquiets, très inquiets. Il est vrai que la communication de ce mercredi du FMI revoyant à la baisse, et en forte baisse, sa prévision de croissance mondiale pour 2009 – 0.5% contre une prévision de 2.2% au mois de novembre dernier - n’a pas de quoi redonner du baume au cœur des responsables d’entreprises. « La croissance de l’économie mondiale devrait tomber à un demi-pour cent en 2009, taux le plus faible depuis la Seconde Guerre mondiale », résume le Fonds monétaire international pilotée par Dominique Strauss-Kahn. Le recul du produit intérieur brut des pays développés avoisinerait les 2% en 2009.
Seul diffère le degré d’inquiétude, les patrons de la zone Euros semblent nettement plus mal lotis (- 2% pour 2009) que leurs voisins d’outre atlantique (-1.6%).
Selon une récente étude du cabinet de consultants PricewaterhouseCoopers seul un sur cinq patrons interrogés se dit encore confiant dans une progression de son chiffre d’affaires dans les douze mois à venir.

Autre record pour cette 39e édition du Forum, le nombre impressionnant de personnalités politiques, pas moins de 43 chefs d’États ou de gouvernements, 17 ministres des finances accompagnés de 19 directeurs des banques centrales sont présents.

Davos, historiquement le haut lieu du libéralisme économique, plaidera-t-il pour le concept du retour à l’état ? Bon nombre de ces chefs d’entreprises très inquiets sollicitent aujourd’hui une aide financière importante des états, mais sont-ils prêts à tirer les conclusions qui devront s’imposer : plus d’encadrement et de contrôle, en quelque sorte moins de libéralisme.
“Pour restaurer la confiance qui est fondamentale pour le fonctionnement des marchés, nous avons besoin d’une meilleure régulation, d’une meilleure supervision, d’une meilleure gouvernance des entreprises” précise Angel Gurria secrétaire Général de l’OCDE.
Si ce thème est devenu central cette année, il est à remarquer que les américains sont grands absents de Davos. Le nouveau directeur du Conseil économique national, Larry Summers, Le général James L. Jones se sont excusés au dernier moment sans donner de raison. Revirement d’autant plus étrange que la crise a débuté au États-Unis.

Davos est en ligne, vous pouvez suivre une grande partie des conférences quasi en direct. www.weforum.org

B Brisson regroupez vos credits

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>